__RELAXATION______________________________________________________________________


CADRE

La relaxation psychosomatique prend en compte le corps (le somatique)  et l’imaginaire (le psychique) dans leur relation de complémentarité. La théorie relationnelle en psychosomatique* (Pr Sami Ali, C.I.P.S.) permet de repenser la maladie, et les troubles somatiques, comme à la fois physique et psychologique, dans une vision circulaire. Dans cette approche, il s'agit de mettre en lien et en relation les différents facteurs, afin d'aborder la personne dans son unité.

Outil particulièrement intéressant dans la gestion du stress, de l’anxiété et de la douleur, la relaxation permet d’être en lien avec son vécu intérieur, de débloquer des tensions et de se remettre en mouvement. Elle favorise ainsi la prise de conscience du corps et du vécu corporel, l’expression émotionnelle et l’intériorisation. Elle entraîne des effets aux niveaux physique, cognitif et affectif (sensations d’apaisement, bien être).


La thérapie centrée sur la relaxation psychosomatique comprend un temps de parole et un temps d'exercice corporel et/ou visuel. Ces exercices sont construits à partir de ce qu'amène le patient lors de chaque séance, et en fonction de sa problématique et de son fonctionnement. Il s'agit principalement de techniques basée sur la respiration, le ressenti corporel (tension/détente) et la visualisation.

 

 

 

* La psychosomatique et la théorie relationnelle, développés par le Professeur SAMI-ALI, « Penser le somatique », Paris, Dunod, 1987. Dans cette pensée, il ne s’agit pas de mettre en lien un symptôme physique et l’histoire d’une personne, en concluant à  une somatisation du patient. C’est une pensée circulaire qui ne pose pas d’à priori et se centre sur le patient dans son unité.

(


 

Cabinet de psychologie - Julia LEGRAND
Psychologue Clinicienne - Psychothérapeute
31 rue de Naples, 75008 Paris - Tel :  06. 74. 68. 64. 65
contact@cabinet-psychotherapie.com

Mentions légales